En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Mes +

  • Le traitement du stress post traumatique, des situations de violence  : harcelèment moral, violences conjugales, familiales, sexuelles...
  • souffrance au travail...
  • Lors des consultations avec les couples et les familles, je suis assistée par un collègue masculin, avec qui je travaille depuis plusieurs années.

EMDR : traitement d'un état de Stress Post Traumatique

QU'EST-CE QUE L'EMDR ?

Le sigle EMDR provient de l'expression Eye Movement Desensitization and Reprocessing, que l'on pourrait traduire littéralement par « désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ». Toutefois, l'appellation française officielle est intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires - bien que l'on s'en tienne généralement à EMDR.
Mise au point à la fin des années 1980, l'approche de l'EMDR s'est surtout fait connaître pour le traitement des personnes ayant subi de très graves traumatismes et souffrant du syndrome de stress post-traumatique (SSPT), appelé aussi état de stress post-traumatique (ESPT). Grâce au processus neurologique mis en marche, cette approche stimule le cerveau pour qu'il « métabolise » ou « digère » les résidus dysfonctionnels du passé. À la suite de cela, les souvenirs traumatisants perdent leur charge affective négative, ce qui met fin à la souffrance et aux réactions néfastes (crises de panique, peurs incontrôlées, anxiété, compensations de toutes sortes, etc.).
Plus récemment, les applications de l'EMDR se sont étendues à différents problèmes d'ordre psychique, comme les phobies et les dépressions - inspirées dans ce cas par la théorie généralement admise voulant qu'un grand nombre de problèmes personnels découlent d'expériences difficiles vécues dans l'enfance. Le mouvement rythmique des deux yeux serait équivalent à celui qui a lieu spontanément pendant les rêves (la phase de sommeil dite rapid eye movement ou REM). Cette stimulation se répercuterait de manière complexe dans le cerveau, plus précisément dans sa partie la plus ancienne (dans l'évolution humaine) qu'on appelle cerveau limbique ou cerveau émotionnel. Normalement, ce processus se produit de façon naturelle et spontanée, ce qui fait que la plupart de nos traumatismes nous laissent peu de traces. Mais il arrive que cela ne fonctionne pas à cause de toutes sortes de circonstances (force du traumatisme, sensibilité particulière, période de vulnérabilité physique ou émotionnelle, etc.). On est alors aux prises avec toutes sortes de séquelles. C'est là que l'EMDR entre en jeu. Globalement, l'EMDR vise à engendrer des sentiments positifs, à faciliter la prise de conscience et à modifier les croyances et les comportements. L'accent est mis à la fois sur les composantes affectives, cognitives et somatiques de l'expérience traumatisante.

Pour en savoir +, je vous invite à consulter le site d'EMDR France
, dont je suis un membre accrédité.

Je continue à me former grâce à la formation continue afin d'être toujours au plus près de l'actualité de ma profession, actualiser mes connaissances, élargir mes domaines de compétences. En 2012, j'ai obtenu l'accréditation de praticienne EMDR Europe (garantie d'une formation initiale et continue en EMDR).

L'année dernière, j'ai suivi plusieurs formations spécifiques sur les violences conjugales et familiales : « Violences domestiques » à Institut français d'EMDR - journée d'études sur les violences faites aux femmes avec Dr Muriel SALMONA (ministère du Droit des femmes).